Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 20:07
la Pastourelle 2016

Voilà des mois qu’on en cause mais cette fois on y est !

Vendredi 20 mai, nous nous retrouvons tous au camping de Pleaux où Viviane et Jérôme nous ont réservé deux très chouettes chalets. La soirée est très sympathique mais déjà sous le signe du stress montant : on discute boissons, équipements, parcours et surtout heure de départ du lendemain matin. Une petite demi-heure nous sépare de Salers où le départ de la course est donné à 8 heures précises. Nous convenons de nous réveiller à 5h15 pour partir à 6h45.

C’est finalement dans une atmosphère plutôt détendue que chacun se prépare à l’aube.

La journée s’annonce très belle. Le ciel est dégagé et la météo est avec nous. C’est déjà beaucoup.

Sur la ligne de départ pour le 53 kms, Olive, Fred, Laurent, Jérôme, Bruno, Frédérique et Freddy, bâtons en main partent en dernière ligne du village de Salers, prêts à attaquer les premiers kilomètres de côtes. Et oui, avec un peu plus de 2600 mètres de dénivelés dans la journée, on ne pouvait pas faire autrement. Heureusement, l’ambiance est déjà chaleureuse.

Premier objectif, le Falgoux : Village situé à 18 kilomètres, niché au creux de la vallée ; Les filles nous y attendent avec l’appareil photo. Jusque là, la course se déroule tranquillement mais nous savons tous que le pire est à venir.

Deuxième objectif, le ravitaillement du 30ème kilomètre situé au pied du Puy Mary. Ces 12kms depuis le Falgoux sont déjà plus éprouvants : après une longue ascension en marchant à plus ou moins vive allure, nous alternons des passages à flanc de montagne, des plateaux d’alpages et notre premier névé. Arrivée au col du Pas de Peyrol, nous savons que le plus dur nous attend : l’ascension du Puy Mary. Là surprise, les filles que nous croyions installées à la terrasse d’un restau, nous attendent au dessus d’un autre névé. C’est une belle surprise et cela fait du bien au moral.

2kms pour faire l’ascension du Puy en haut duquel la vue à 360 degrés est splendide. Comme beaucoup, je me suis dit que le plus dur était passé. Erreur fatale !

Nous basculons alors sur l’autre versant du grand cirque et ce qui nous attend est loin d’être plus facile.

Troisième objectif donc : atteindre le ravitaillement qui précède la longue descende vers St Paul de salers. Si le paysage est splendide, la succession de cols avec certains passages enneigés jusqu’à l’ascension du Puy Violent s’avère plus longue que prévue et l’organisme commence à fatiguer. Mais l’ambiance est là et il faut tenir. Alors on s’accroche. La course va perdre un peu de son charme lorsque les coureurs du 32 kms dont un des nôtres fait partie (philippe Rivet) nous rejoignent sur le parcours. Bien plus frais que nous, ils nous pressent et la densité des coureurs sur certains passages peut parfois devenir gênante. Après la courte mais raide ascension du Puy violent nous entamons enfin la descente.

Dernier objectif : Saint Paul ; ces 9 kilomètres s’avèrent interminables ; la chaleur est au rendez-vous et nos organismes déjà bien éprouvés à cette heure n’y sont pas habitués. L’air des hauts plateaux a disparu mais on court, on court encore …

Dernier ravito : on aperçoit alors Salers niché en haut au creux de la montagne. Ce sont 2.5kms qui nous séparent de l’arrivée et là on sait que la course n’est pas encore terminée. La chaleur est écrasante et les bénévoles nous annoncent ce que nous savons déjà : il va nous falloir grimper sur plus de 2 kms. C’est dur, très dur et même sous les applaudissements et les encouragements des spectateurs, cette ascension restera pour moi en tout cas la plus éprouvante de la course. L’émotion est à son comble quand nous rejoignons chacun notre tour la rue de la Martille dans une ambiance de folie.

Ce fut une belle aventure qui va nous conduire j’espère vers d’autres belles inconnues ….

Merci encore aux filles (Isa, Viviane, Julienna) et à Théo pour leur soutien pendant la course.

Frédérique

Les temps de course :

Sur le 53kms :

Frédérique Barbareau: 07:41:10

Freddy Barbareau: 08:32:31

Fred Savignat: 08:47:36

Laurent Blay: 09:23:48

Olive Meunier: 09:38:18

Bruno Baloge: 10:05:36

Sur le 32 kms :

Philippe Rivet : 04:53:18

L'album photos

Partager cet article

Repost 0
Published by Footing Mougon
commenter cet article

commentaires