Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 19:25

Fabian nous fait le récit de son trail sur les pentes du Puy de Sancy le 20 janvier dernier : 30 km dans la montagne enneigée avec 1500 Mètres de dénivelé positif :

Le trail hivernal du SANCY qui s’est déroulé le 20/01 est un trail reconnu au même titre que FONT ROMEU, Le Grand Brassac (que je fais au passage le week-end prochain - les 2 et 3 février)...
C’est un 20 ou 30 Km que vous choisissez au Km 9 environ. L’équipe RUNEVER 79 est composé de 9 traileurs. Armés de courage (aidé de quelques substances illicites, bien au chaud au gîte la veille), nous entreprenons de faire le 30 Kms comme chaque année avec un dénivelé positif de 1500 D+. Le grand sujet qui nous occupe, est de savoir quel est l’équipement que nous allons emporter pour ce trail. En effet, même si les boissons locales nous réchauffaient le coeur et nous donnaient de l’ardeur, nous n’en n’étions pas moins inquiets car nous connaissons le parcours avec des conditions parfois extrêmes sur les cols. A l’unanimité, nous décidons de prendre bâtons et yaktrax (chaînes sous les chaussures) pour accrocher davantage sur un terrain enneigé et glacé en dehors bien sûr du bonnet, gants, collant, sac... qui sont obligatoires car contrôlés à la remise du dossard. En ce qui me concerne, je suis parti sans bâton et sans Yaktrax car je n’en ai pas et tout était vendu sur place. Les copains ont saisi l’opportunité pour me déstabiliser en m’expliquant que sans ces fameux Yaktrax, j’allais ne pas accrocher, glisser et évidemment galérer dans les ascensions et les descentes sans parler que je ne pourrais par dérouler comme je le voudrais sur certains passages. Bref, leur stratégie était claire : faire douter le favori (1er de la team l’année dernière). D’autant plus que Séb (gérant de RUNEVER) a mis en place un championnat interne sur l’année comme le footing mougon. Pas de copains, que des compétiteurs, des loups !Sancy1.jpg
Levée à 6h du matin pour nous rendre au départ à 9h. Sur place, mon inquiétude grandissait car le 3/4 des coureurs avaient ces Yaktrax et les copains ont bien enfoncé le clou ! Les dernières instructions par l’organisateur faisaient froid dans le dos (on peut le dire !) à savoir neige, glace, ressenti -20°, brouillard épais et Yaktrax fortement conseillé (tout le monde s’y met !). Quand on me harcèle, je me renferme, je m’entête, je fais volontairement l’opposé de ce qu’on me demande. Je suis un vrai abruti ! C’est dans cet esprit que j’ai pris le départ de ce trail. Super !
2,5 Km sur bitume où ça déroule drôlement ! je dépasse les copains en compagnie de Denis (environ 13 Km/h). Beaucoup de coureurs nous dépassent, ça courait très vite pour être dans les 1ère places car le parcours allait se resserrer sur du quasi monotrace très pentu mais je savais qu’une pente bien raide assez longue et plus large à la sortie d’un lotissement nous attendait avant ce quasi monotrace (quant on connait le parcours ou qu’on effectue des reconnaissances, cela apporte un gros avantage en trail) et c’est d’ailleurs là que j’ai fait la différence car j’ai trottiné dans cette pente alors que pratiquement tout le monde marchait. Sancy2.jpgJ’ai dépassé tous les coureurs qui m’avaient précédemment doublé, plus même. J’ai commencé à marcher qu’au 3.5 Kms (nous avions attaqué bien avant une ascension déjà difficile), bien au delà de la moyenne ce qui me plaça dans la tête des 10% (environ 1100 coureurs au départ).  Lorsque nous avons attaqué les cols et particulièrement le col du Guéry, certains vous diront que c’était l’enfer, d’autres l’apocalypse mais tous unanime pour dire  que les conditions étaient extrêmes (cf photo des organisateurs au pic) avec beaucoup de neige, brouillard épais, froid avec un ressenti à -20°, la grésille vous piquait le visage comme de la grenaille, nous ne pouvions même pas ouvrir les yeux, le vent vous fouettait le visage et vous anesthésiait celui-ci et les extrémités. J’avais de la glace dans ma barbe et les sourcils. Il fallait avoir du mental ce qui a manqué à beaucoup d’entre nous dont Séb de Runever car il abandonne après ce passage (très froid aux mains malgré 2 paires de gants) car il savait qu’un 2ème col l’attendait dans les mêmes conditions. Personne ne pouvait lui reprocher, nous lui avons remonté le moral car nous respectons l’abandon compte tenu des conditions. J’ai toujours maintenu un bon rythme, régulier et couru à bonne allure sur les faux plats et même trottiné sur des pentes et je récupérais dans les descentes avec malgré tout une vigilance accrue car sans Yaktrax, les appuis étaient fuyants.
J’ai fais 2 chutes sur les fesses mais je ne regrette pas d’être parti sans bâton et Yactrax car mes Salomon ont suffisamment accroché. Par contre,  les chevilles en ont pris un coup.
J’ai donc fini 1er de la team en me positionnant 96 ème soit dans le top 100 de ce trail hivernal du Sancy et je n’en suis pas peu fier ! La préparation trail porte ces fruits et le métier rentre.
C’était mon 1er trail blanc et c’était tout simplement magnifique. L’arrivée est toujours d’une grande émotion compte tenu des difficultés rencontrées le long du parcours. Sur place, nous avons vu de bons copains de trail de notre région comme Négrito, Dom, Jean Camille. Nos Deux-Sèvres étaient bien représentés.
C’est un long commentaire mais quand la passion vous tient, vous avez très envie de la partager !
 
A + pour de nouvelles aventures.

 

Et pour terminer, je lui attribue les premiers points de la Coupe du Monde des Coureurs Mougonnais 2013 :

12 points : voir le classement de la Coupe du Monde 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Footing Mougon - dans Comptes rendus de courses
commenter cet article

commentaires